Le maquis de Longeville-lès-Saint-Avold

MAQUIS DE LONGEVILLE

Dès septembre 1940, les forêts qui surplombent Longeville sont un point de passage pour les prisonniers de guerre français s'évadant d'Allemagne.
À partir de 1941, des résistants prennent en charge les réfractaires qui refusent d'intégrer le RAD (Reichsarbeitsdienst, le service du travail du Reich) et les aident à fuir.
Au printemps 1944, un groupe de maquisards se forme dans le village et les forêts environnantes (dont la forêt de l'Elversbett) ; il est composé de résistants, réfractaires au RAD et à l'intégration à l'armée allemande, et de prisonniers de guerre russes évadés.
Le 3 juin 1944, le maquis est attaqué par la Gestapo et les SS : 15 réfractaires sont arrêtés, deux exécutés sur place et 123 villageois sont déportés.
Le 23 novembre 1944, le maquis est de nouveau attaqué : 4 réfractaires et 5 prisonniers de guerre russes sont pris et fusillés par les Nazis.

Monument commémoratif

Il s'agit du monument érigé en souvenir des résistants et déportés du maquis de Longeville-lès-Saint-Avold et des environs.

MONUMENT - LONGEVILLE

Photos : Auteurs