La momie du Musée barrois

Il peut paraître surprenant de trouver une momie dans la Meuse. En fait, à partir du XVIIe siècle, la curiosité et la pharmacie poussent à se procurer des momies.
Au XVIIIe et XIXe, on organisait des soirées de débandelettage de momies, ce qui entraina la destruction de nombreux corps.
La pharmacie faisait réduire les momies en poudre et la faisait consommer aux souverains (Louis XIV en a consommé) sous le nom de « mumia » qui avait des vertus de prolongation de la vie (pensait-on).
Cette momie, dont il ne reste plus que la tête, présente des traits typiques comme la noirceur de la peau en raison du traitement au natron (sel) pendant 70 jours. On remarquera la qualité du travail car elle possède encore ses cheveux.

TETE DE MOMIE - MUSEE BARROIS

Photo : © Musée barrois